Unchain my site

CC BY-SA 3.0 Depuis sa création, Ralentir travaux a eu vocation à être diffusé le plus largement possible. Le site n’est-il pas né du désir d’offrir à tous – surtout aux élèves ne bénéficiant d’aucun soutien scolaire – la possibilité de trouver une aide sans inscription, sans mot de passe ou sans contrepartie quelconque ? Il s’agissait aussi de proposer, à l’enseignant désireux de trouver un peu d’inspiration, des ressources qu’il pourrait adapter à sa guise.

Dès lors la liberté était inscrite dans les gènes du site. J’avais d’ailleurs repris à mon compte ces mots de Condorcet afin de montrer que la notion de propriété intellectuelle était un abus qu’il fallait dénoncer (1).

Par le passé, j’usais du mot «libre» sans trop savoir quelle notion il recouvrait. Plus tard, je découvrais les licences Creative Commons et m’emparait de celle-ci. Cela signifiait : fais ce que tu veux, mais ne vends pas. Or cette clause non commerciale (et cela a été dit de nombreuses fois) est un frein à la diffusion du savoir. Et Ralentir travaux n’a pas vocation à se recroqueviller sur lui-même dans la crainte d’une exploitation commerciale. Ce serait un non-sens. Au reste, nombreuses sont les personnes requérant l’autorisation d’utiliser telle ou telle partie du site, et invariablement la réponse est affirmative. Seule une demande était restée sans suite en raison de cette fameuse clause NC…

Il est donc nécessaire de recourir à une nouvelle licence. Seuls le partage à l’identique et la reconnaissance de la paternité de l’œuvre seront exigés. Que l’on me pardonne ce dernier sursaut d’orgueil (que m’accorde le droit), mais je tiens encore un peu à ma progéniture ! J’ai juste envie de lui donner un peu le large, et d’observer de loin ce qu’elle devient entre les mains de ceux qui voudront bien s’en emparer, et, je l’espère, la diffuser plus largement encore.

Dons

Mais, avant d’adopter une telle licence, je voudrais poser une condition. Il y a quelque temps j’affichais un bandeau afin de susciter les dons. Je paie les frais d’hébergement et ceux liés à l’achat du nom de domaine, les logiciels ou leurs mises à jour. Que dire de mon Mac acheté en 2008, si ce n’est qu’il est vieillissant (2) ? Je ne demande pas de salaire pour les années passées à bâtir Ralentir travaux, mais je veux bien un peu d’aide pour continuer l’œuvre. Or ces dons, malgré la promesse que pouvaient constituer les milliers de visites quotidiennes (3), se sont montrés largement insuffisants (4). En un an, à peine de quoi acheter InDesign ou un logiciel de ce type…

Manuel de 6eJ’ai fait mes calculs. J’aurais besoin de 2000 à 2500 € pour acheter diverses choses (nouvel ordinateur, un micro, quelques logiciels, etc.). Une telle somme est donc la condition du changement de licence. Cela en vaut-il la peine ? J’avoue que je suis assez curieux de le découvrir. Peut-être cette demande fera-t-elle un joli flop. En ce cas, la question de la licence ne taraude que moi.
Toujours est-il que nombre de sites recourent annuellement aux dons. Je m’en remets donc à ce principe. Et encore ! je n’attends même pas une cotisation annuelle, mais celle de sept ans passés à construire le site et plus encore, puisque je n’entends pas m’arrêter là (le manuel de 5e est déjà en chantier).

Bref, il ne reste plus qu’à organiser ce financement, mais vous pouvez d’ores et déjà faire un don sur Ralentir travaux.
Passé le seuil financier susmentionné, Ralentir travaux (tout : le site, les manuels) devient libre.

Notes :
1 – Je parle, bien entendu, de mon propre cas. Il ne me viendrait, par exemple, nullement à l’idée de tenir un tel discours au sujet de Michel Tournier ou d’Umberto Eco. Simplement, le professeur que je suis ne saurait prétendre à faire valoir un privilège reposant simplement sur quelques années d’études.
2 – Je ne peux même plus enregistrer de screencast sans que les ventilateurs de l’ordinateur se mettent à souffler à tous les diables, rendant par là même la vidéo inaudible.
3 – 1 633 891 visiteurs durant l’année 2013.
4 – Un merci exponentiel agrémenté d’un bisou dégoulinant à tous ceux qui m’ont envoyé leurs dons. Un don… Quel mot plus adorable la langue française a-t-elle inventé ? De manière plus générale, je voudrais remercier ceux qui donnent de leur personne, de quelque façon que ce soit et qui contribuent (loin des discours anxiogènes tenus par des inactifs bavards) à faire du web un lieu hautement éducatif.

14 commentaires sur “Unchain my site

  1. Bonjour Yann,
    je ne suis pas prof dans le second degré mais conseillère pédagogique dans le premier degré, mais votre article m’a émue, et je pense que ceux qui donnent et partagent sans compter méritent bien un petit retour de temps en temps. C’est pourquoi je viens de faire un (modeste) don de 15 euros pour votre site. Votre travail est remarquable, merci pour votre générosité.
    Amicalement,
    Claire Marotine

  2. Bonjour Claire,
    Permettez-moi d’être, à mon tour, ému. Un don n’est jamais modeste ! Soyez remerciée 1000 fois.
    Amicalement,
    Yann Houry

  3. Pour le bruit de ventilateur, c’est peut-être dû à l’encrassement. Il suffirait donc de démonter le ventilateur, de nettoyer un petit coup (y compris la grille d’évacuation) et de remonter.

    Voici le guide (j’espère que c’est le bon modèle) :
    http://www.ifixit.com/Guide/MacBook+Core+2+Duo+Fan+Replacement/522

  4. […] pour continuer à produire des contenus de qualité de renouveler son matériel informatique et il a lancé à cette fin un appel aux dons. Vous pouvez d’ores et déjà donnersur le site, mais un projet de crowdfunding sur une […]

  5. Je vais commenter  » a côté de la plaque » mais pourquoi ne pas s’appuyer sur une structure associative pour une sub ou sur un financement solidaire via une plateforme de crowfounding ? Il y a également dans ma ville et peut être ailleurs un fonds d’initiatives citoyennes qui peut être attribué à un particulier.

  6. Vous n’êtes pas du tout à côté de la plaque ! J’ai monté un projet sur KissKissBankBank, mais c’est toujours en attente de validation (cela va faire 15 jours). Je patiente en trépignant. 🙂

  7. Bonjour,

    c’est avec plaisir que je vous fais ce modeste don. Votre travail est remarquable et il nous permet de compléter avec joie notre travail d’instruction en famille. Mes enfants apprécient toujours de travailler via vos cours. Nous avions déjà eu un rapide contact pour une « histoire de participe passé ». Je renouvellerai nos dons.

    Anne.

  8. Modeste don, modeste don… vous êtes trop modeste ! Merci infiniment !
    Je suis content d’apprendre que Ralentir travaux puisse plaire y compris aux enfants. En tout cas, je me rappelle très bien de votre mail.

  9. À faire avant la fin du mois de janvier :
    – …
    – faire un don pour « Ralentir travaux » … check 🙂

    J’espère que tu vas atteindre ton objectif et encore bravo pour tes manuels passionnants !!

    See you on twitter
    @ChrisFiasson

  10. Merci Christine ! Tu m’avais déjà offert un très joli commentaire sur iTunes, et maintenant ce don ! Merci de soutenir Ralentir travaux dans cette entreprise de libération ! À très bientôt !

  11. Bonjour,

    J’ai découvert votre site en faisant quelques recherches sur la poésie et je dois dire que je suis vraiment agréablement surprise.

    Le site est aussi bien fait que son contenu est utile et intéressant, pour les enfants encore scolarisé mais aussi pour les adultes qui ont quelques lacunes.

    Merci pour cette très bonne idee.

    Adeline.

  12. Merci beaucoup !

  13. Bonsoir,
    Maman d un enfant dyslexique scolarisé en 5 ème , je consulte régulièrement votre site afin de de l aider à réviser ses contrôles. Je tenais à souligner la qualité de votre travail, tant sur le fond que la forme. Je navigue régulièrement à la recherche d exercices complémentaires mais également de reformulation de cours, et j avoue que votre site est noté en favoris. Et signe non négligeable, mon fils le consulte seul.
    Merci encore pour votre investissement.

  14. Merci beaucoup pour votre commentaire. C’est là tout l’objectif de Ralentir travaux : aider les élèves (et donc leurs parents). Si, en plus, ils y vont tout seuls, je suis comblé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *