L'abandonné

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > L’Île mystérieuse de Jules Verne > L'abandonné

L'abandonné
Source : Gallica

Dans cet extrait, Gedeon, Harbert et Pencroff explorent l’île Tabor. Ils y découvrent une habitation abandonnée.

Les descriptions des lieux, de la cabane participent à la construction du suspense : elles intriguent en représentant un lieu désert et inquiétant. Plus encore, elles ralentissent le récit et retardent les révélations que le lecteur attend. La description a donc une fonction de temporisation. Temporiser consiste à ralentir, retarder l’action.

Les descriptions (les paragraphes ou de simples phrases descriptifs) se reconnaissent généralement à la présence de nombreuses expansions du nom (adjectifs qualificatifs épithètes, compléments du nom...) mais aussi aux des temps verbaux comme les imparfaits de l’indicatif.

Le suspense vient également d'un choix narratif. En effet, les lieux ou l'individu mystérieux sont perçus par les personnages. Le lecteur ne sait que ce que savent les personnages ; il n'entend que ce qu'entendent les personnages :

À ces cris se mêlaient d'horribles rauquements qui n'avaient rien d'humain.

[...] ils aperçurent le jeune garçon terrassé par un être sauvage, un gigantesque singe sans doute.

On reconnaîtra ici le procédé du point de vue interne. Le lecteur ne sait que ce que savent les personnages. Il découvre, s'inquiète en même temps que les personnages.

Cet extrait introduit donc un nouveau personnage, un personnage étonnant qui racontera plus tard sa propre histoire page 174. On aura ainsi une histoire dans l'histoire, ce qu'on appelle une mise en abîme qui nous permettra de comprendre ce qui est arrivé à cet homme.

Partager

À voir également

Commentaires