L'expansion du nom (première partie)

Vous êtes ici : Lettres > Cours > L'expansion du nom

Le groupe nominal et ses expansions

On a, jusqu'à présent, dit que le groupe nominal était composé d'un déterminant et d'un nom : groupe nominal = déterminant + nom

L'exercice fait apparaître qu'il pouvait y avoir plusieurs noms dans un groupe nominal :

« les particules au centre de la boule »

Il y a en effet trois noms dans ce groupe nominal, mais un seul est véritablement important ; c'est lui qui est au cœur du groupe. Comme dans un fruit, on parlera de nom noyau. « particules » est donc, dans notre exemple, le nom noyau.
On a vu également que bien d'autres mots pouvaient s'ajouter au nom noyau. Il s'agit de l'adjectif qualificatif épithète et du groupe prépositionnel complément du nom. On les appelle des expansions.

I - L'adjectif qualificatif épithète

L'adjectif est un mot qui s'ajoute au nom. Le mot « adjectif » signifie d'ailleurs « qui s'ajoute ».
Dans le groupe nominal « une grande masse », « grande » s'ajoute au nom « masse » ; et comme il apporte une précision, on dit qu'il donne une qualité. On parle alors d'adjectif qualificatif.

1. La nature de l'adjectif qualificatif

L'adjectif peut être ... un simple adjectif - on en a vu de nombreux exemples - mais il peut venir d'un verbe mis au participe. Ce participe est soit au présent soit au passé.

a) Le participe présent

Le verbe « impressionner » peut être mis au participe présent, ce qui donne « impressionnant » (le participe présent se termine par « -ant »). Ce participe présent peut être employé comme adjectif. La preuve, il s'accorde avec le nom :
« une quantité impressionnante »

b) Le participe passé

Un verbe au participe passé peut s'employer comme adjectif qualificatif. En effet, le verbe « bronzer » donne « bronzé » au participe passé. On retrouve cet adjectif dans l'exercice du manuel p.133 :
« Ils avaient la belle peau bronzée [...] des vrais martiens. »

2. L'adjectif qualificatif s'accorde

Lié au nom, il s'accorde en effet avec lui en genre et en nombre. Puisque « masse » est féminin (c'est le genre) et singulier (c'est le nombre), « grande » est féminin, singulier.

3. Il se place avant ou après le nom

Pour différentes raisons, l'adjectif se place à gauche ou à droite du nom :
« une quantité impressionnante »
« une grande masse »

4. Il est épithète

L'adjectif qualificatif reçoit une fonction. Il peut être attribut (mais il ne fait pas partie du groupe nominal) ou épithète.
Seule l'épithète fait partie du groupe nominal. Elle est supprimable : « une quantité impressionnante » → « une quantité ». Le groupe nominal veut toujours dire quelque chose, il a une signification. On peut donc supprimer l'adjectif qualificatif épithète, ce qui n'est pas le cas du nom : *« une impressionnante ».

II - Le groupe prépositionnel complément du nom

On peut encore ajouter une expansion qui, comme l'épithète, s'ajoute au nom noyau, mais sera alors toujours à la droite du nom.

1. un groupe prépositionnel

Cette expansion est introduite par une préposition, d'où son nom (groupe prépositionnel). Le plus souvent, il s'agit de la préposition « de », parfois « à » ou encore « en ».

Rappelons les prépositions :

a) Liste mnémotechnique 1

à, de, par, pour, sur, en, dans, sans

b) Liste mnémotechnique 2

à, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous

Évidemment, il existe de nombreuses autres prépositions...

Ce groupe prépositionnel est donc composé d'une préposition. On trouve ensuite un nom, précédé parfois d'un déterminant :
« la naissance d'une étoile »
« une grande masse de gaz »

On peut donc retenir la formule suivante :
groupe prépositionnel = préposition + (déterminant) + nom

2. Le groupe prépositionnel est complément du nom

Le groupe prépositionnel a une fonction, il est complément du nom, c'est-à-dire que « d'une étoile » complète le nom noyau « naissance » ou encore « de gaz » complète le nom noyau « masse ».

3. Le nom du groupe prépositionnel peut, à son tour, recevoir des expansions

Le nom « étoile » du groupe prépositionnel « d'une étoile » pourrait, lui aussi, recevoir un adjectif épithète ou un complément du nom. C'est le cas de « une réaction de fusion nucléaire ». Le nom composant le GP reçoit une expansion, l'adjectif qualificatif « nucléaire ». Ainsi « nucléaire » est une expansion de l'expansion « de fusion »...

C'est la même chose avec l'exemple suivant : « les particules au centre de la boule ». En effet, « de la boule » est un complément du nom du complément du nom « au centre ». Il y a donc une expansion dans l'expansion.

Lisez, à présent, le cours sur la proposition subordonnée relative.

Partager

À voir également

Commentaires