Évaluation finale (Brevet blanc)

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > En route pour le brevet > Évaluation finale

Le jeune Edmond Dantès a été injustement emprisonné au château d’If. Afin de s’évader, il prend la place de son ami l’abbé Faria, récemment décédé. Ce dernier a été mis dans un sac et doit être enterré. Pleurant son unique ami avec lequel il communiquait par un souterrain secret, et désespérant de pouvoir sortir un jour, il décide de prendre sa place dans le sac, pour pouvoir s’évader ensuite.

Le Comte de Monte-CristoOn transporta le prétendu mort du lit sur la civière. Edmond se raidissait pour mieux jouer son rôle de trépassé. On le posa sur la civière ; et le cortège, éclairé par l'homme au falot, qui marchait devant, monta l'escalier.
Tout à coup, l'air frais et âpre de la nuit l'inonda. Dantès reconnut le mistral. Ce fut une sensation subite, pleine à la fois de délices et d'angoisses.
[...]
Le premier sentiment de Dantès avait été de s'échapper, heureusement il se retint.
« Eclaire-moi donc, animal, dit celui des deux porteurs qui s'était éloigné, ou je ne trouverai jamais ce que je cherche. »
L'homme au falot obéit à l'injonction, quoique, comme on l'a vu, elle fût faite en termes peu convenables.
« Que cherchent-ils donc ? se demanda Dantès. Une bêche sans doute. »
Une exclamation de satisfaction indiqua que le fossoyeur avait trouvé ce qu'il cherchait.
« Enfin, dit l'autre, ce n'est pas sans peine.
- Oui, répondit-il, mais il n'aura rien perdu pour attendre. »
À ces mots, il se rapprocha d'Edmond, qui entendit déposer près de lui un corps lourd et retentissant ; au même moment, une corde entoura ses pieds d'une vive et douloureuse pression.
« Eh bien ! le nœud est-il fait ? » demanda celui des fossoyeurs qui était resté inactif.
« Et bien fait, dit l'autre ; je t'en réponds.
- En ce cas, en route. »
Et la civière soulevée reprit son chemin.
On fit cinquante pas à peu près, puis on s'arrêta pour ouvrir une porte, puis on se remit en route. Le bruit des flots se brisant contre les rochers sur lesquels est bâti le château arrivait plus distinctement à l'oreille de Dantès à mesure que l'on avança.
« Mauvais temps ! dit l'un des porteurs, il ne fera pas bon d'être en mer cette nuit.
- Oui, l'abbé court grand risque d'être mouillé », dit l'autre - et ils éclatèrent de rire.
Dantès ne comprit pas très bien la plaisanterie, mais ses cheveux s'en dressèrent pas moins sur sa tête.
« Bon, nous voilà arrivés ! Reprit le premier.
- Plus loin, plus loin, dit l'autre, tu sais bien que le dernier est resté en route, brisé sur les rochers, et que le gouverneur nous a dit le lendemain que nous étions des fainéants. »
On fit encore quatre ou cinq pas en montant toujours, puis Dantès sentit qu'on le prenait par la tête et par les pieds et qu'on le balançait.
« Une, dirent les fossoyeurs.
- Deux.
- Trois ! »
En même temps, Dantès se sentit lancé, en effet, dans un vide énorme, traversant les airs comme un oiseau blessé, tombant, tombant toujours avec une épouvante qui lui glaçait le cœur. Quoique tiré en bas par quelque chose de pesant qui précipitait son vol rapide, il lui sembla que cette chute durait un siècle. Enfin, avec un bruit épouvantable, il entra comme une flèche dans une eau glacée qui lui fit pousser un cri, étouffé à l'instant même par l'immersion.
Dantès avait été lancé dans la mer, au fond de laquelle l'entraînait un boulet de trente-six attaché à ses pieds.
La mer est le cimetière du château d'If.

Le Comte de Monte-Cristo d'Alexandre Dumas

Questions

Un mort qui écoute (6,5 points)

1. Quels groupes nominaux montrent qu’Edmond Dantès fait le mort ? (1 point)
2. Relisez l’ensemble du texte, et dites quels sentiments éprouve Edmond Dantès. Justifiez votre réponse en citant deux exemples. (1,5 point)
Cependant quel sentiment domine ? Relevez un champ lexical confirmant votre réponse. (1 point)
3. Relevez des termes qui se rapportent à deux des cinq sens (donnez deux exemples de chaque). (2 points)
Quel sens ne peut être évidemment utilisé ici ? Pourquoi ? (1 point)

Les fossoyeurs (8 points)

4. « On fit cinquante pas à peu près, puis on s’arrêta pour ouvrir une porte, puis on se remit en route. »
Par quel terme les fossoyeurs sont-ils désignés ? Quelle est la classe grammaticale de ce mot ? Pourquoi est-il utilisé ? (1,5 point)
5. « Bon, nous voilà arrivés ! »
Quelle est la classe grammaticale du mot « arrivés » ? Avec quel mot s’accorde-t-il ? Quelle est la règle ? (1,5 point)
6. « Eh bien ! le nœud est-il fait ? » demanda celui des fossoyeurs qui était resté inactif.
Quel type de discours rapporté est utilisé ? À quels élément le reconnaît-on ? (1,5 point)
Réécrivez-le au discours indirect. (1,5 point)
7. À quel temps est conjugué le verbe « demanda » ? Conjuguez-le à toutes les personnes. (1 point)
8. Pourquoi ce type de discours est-il souvent utilisé dans cet extrait ? (1 point)

La chute (4 points)

9. « tombant, tombant toujours »
Quelle est la classe grammaticale du mot «tombant» ? Pourquoi est-il répété deux fois ? (1 point)
10. Dans la phrase « En même temps, Dantès... qui lui glaçait le cœur», quel son est répété plus de dix fois ? Pourquoi ? (1 point)
11. À quel moment Dantès comprend-il comment on enterre les morts au château d’If ? Montrez que, au début de l’extrait, il n’a encore rien compris. (1 point)
12. Pourquoi est-ce à ce moment que l’on comprend que la mer est le cimetière du château d’If ? Comment appelle-t-on ce procédé que l’on trouve fréquemment dans des nouvelles, des contes ou des poèmes ? (1 point)

L’humour du texte (1,5 point)

« Dantès avait été lancé dans la mer »
13. Quelle plaisanterie des fossoyeurs annonce déjà l’immersion du prisonnier dans l’eau ? (0,5 point)
14. Relevez tous les termes en rapport avec l’eau. Plus précisément, dites quel terme annonce dès les premières lignes du texte le sort réservé au prisonnier ? (1 point)

Lire la correction

Partager

À voir également

Commentaires