L'incipit

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > L’Île mystérieuse de Jules Verne > L'incipit

L'incipit de L’Île mystérieuseL'incipit désigne les premières pages d'un récit. Ce mot d'origine latine est invariable (des incipit) voulait dire « Ici commence le livre... » (1)
Traditionnellement, un incipit fournit au lecteur un certain nombre d'informations nécessaires à la compréhension de l'histoire. Il doit donc répondre aux questions Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Où ?

L'incipit de L’Île mystérieuse ne répond pratiquement à aucune de ces questions. Il s'agit de piquer la curiosité du lecteur, lui faire se poser des questions que la suite du roman lui apportera. Le début in medias res (littéralement « au milieu des choses ») est également un moyen d'intriguer le lecteur. En effet, le récit (en d'autres termes le texte) ne commence pas par le début de l'histoire (ce que raconte le texte) c'est-à-dire la situation initiale, mais par le milieu, une péripétie. On est directement plongé dans l'action : en effet, les passagers vivent un danger permanent : « Ils étaient donc perdus ! » (p. 11), « Les cinq passagers s'étaient hissés dans le filet, et se tenaient dans le réseau des mailles, regardant l'abîme » (p. 12).

Un début in medias res est toujours suivi d'un retour en arrière (on dit aussi analepse ou encore flash-back). Ce retour en arrière (2) est généralement explicatif, c'est-à-dire qu'il apporte toutes les informations nécessaires à la compréhension du début. Il nous explique, par exemple, qui sont les personnages, d'où ils viennent, etc. C'est pourquoi nous trouvons dans ce retour en arrière une série de portraits (description physique et psychologique) des personnages. Ces portraits deviennent intéressants, parce que l'on veut obtenir des informations sur les personnages vivant un tel péril.

Ce retour en arrière a aussi un autre but : retarder la révélation de la suite de l'histoire ; cela crée ainsi une forme d'impatience, de suspense. On se demande ce qui est arrivé aux fugitifs.

Notes :

1 - En fait, la formule latine est "Incipit liber..."
2 - Le retour en arrière se trouve à partir de la page 14 jusqu'à la fin du chapitre page 20. La page 21 reprend l'histoire interrompue à la page 14.

Partager

À voir également

Commentaires