Séance 2

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > « La disparition d'Honoré Subrac » de Guillaume Apollinaire > Séance 2

Apollinaire
Guillaume Apollinaire en uniforme

Lisez le texte ci-dessous puis répondez aux questions suivantes :

Une nuit que je rentrais chez moi – il pouvait être une heure, une heure un quart – j’entendis mon nom prononcé à voix basse. Il me parut venir de la muraille que je frôlais. Je m’arrêtai désagréablement surpris.
- N’y a-t-il plus personne dans la rue ? reprit la voix. C’est moi, Honoré Subrac.
- Où êtes-vous donc ? m’écriai-je, en regardant de tous côtés sans parvenir à me faire une idée de l’endroit où mon ami pouvait se cacher.
Je découvris seulement sa fameuse houppelande gisant sur le trottoir, à côté de ses non moins fameuses pantoufles.
- Voilà un cas, pensai-je, où la nécessité a forcé Honoré Subrac à se dévêtir en un clin d’œil. Je vais enfin connaître un beau mystère.
Et je dis à haute voix :
- La rue est déserte, cher ami, vous pouvez apparaître.
Brusquement, Honoré Subrac se détacha en quelque sorte de la muraille contre laquelle je ne l’avais pas aperçu. Il était complètement nu et, avant tout, il s’empara de sa houppelande qu’il endossa et boutonna le plus vite qu’il put. Il se chaussa ensuite et délibérément, me parla en m’accompagnant jusqu’à ma porte.

» La disparition d’Honoré Subrac » (suite)

Questions

1. Si Honoré Subrac a disparu, pourquoi intervient-il dans ce passage ?

2. D’où vient la voix qu’entend le narrateur ? En est-on sûr ?

3. a) Donnez la classe grammaticale du mot « il » (deuxième ligne)
b) Qui désigne-t-il ?

4. « Voilà un cas, pensai-je, où la nécessité a forcé Honoré Subrac à se dévêtir en un clin d’œil. Je vais enfin connaître un beau mystère. »

a) À quelle phrase de l’incipit, la première phrase fait-elle référence ? Citez-la.
b) Dites à quel type de phrase appartient la seconde phrase puis dites si l’on va « enfin connaître » ce mystère ?

5. Où se trouve Honoré Subrac ?

6. « Il se chaussa ensuite et délibérément, me parla en m’accompagnant jusqu’à ma porte. »
À votre avis, que va dire Honoré Subrac au narrateur ?

7. a) Donnez le temps et le mode du verbe suivant : « m’écriai-je ».
b) Conjuguez-le au temps où vous l’avez trouvé dans le texte.

8. CONCLUEZ (provisoirement) : qu’apporte ce passage à l’histoire ?

Partager

À voir également

Commentaires