Les interjections

Vous êtes ici : Lettres > Cours > Les interjections

Qu’est-ce qu’une interjection ?

Souvent, les interjections sont des mots d'une seule syllabe, et qui sont suivis d'un point d'exclamation. Ces mots-phrases expriment un sentiment (l'étonnement, l'admiration, la douleur…), un cri ou un appel :

Ah ! que j'aimerais réussir ce contrôle !
Hein ? Que dis-tu ?
Ouf ! Enfin tranquille !

Ces mots invariables peuvent même s'employer seuls :

Ouf !
Euh !
Chut !

Une réunion de mots équivalant à une interjection est une locution interjective :

Eh bien ! Qu'attends-tu pour venir ?
Mon Dieu ! Dire qu'on a failli passer à ce moment !

I - Formes des interjections

1. Ce sont de simples cris ou des onomatopées (mot imitant un bruit) :

Ah ! Eh ! Euh ! Ouais ! Ouf ! Bah ! Pouah ! Chut ! Holà ! Pst ! Paf ! Boum ! Aïe !

2. Ce sont des noms employés seuls ou précédés d'un déterminant, d'une préposition ou encore suivi d'une épithète :

Attention ! Courage ! Horreur ! Juste ciel ! Bonté divine ! Ma foi ! Mon œil ! Par exemple ! Sans blague !

3. Ce sont des adjectifs :

Bon ! Chic ! Mince !

4. Ce sont des adverbes (ou locutions adverbiales) :

Alors ! Bien ! Doucement ! En avant ! Tant mieux !

5. Ce sont des verbes à l'impératif :

Allons ! Gare ! Halte ! Suffit ! Voyons !

6. Ce sont des phrases figées :

Sauve qui peut ! Le diable l'emporte ! Fouette cocher ! Vogue la galère !

II - Valeurs des interjections

Les interjections expriment des sentiments divers, qui varient selon la phrase dans laquelle elles sont employées. En voici quelques exemples.

1. Ah ! exprime la joie, la douleur, l'admiration, la surprise, la colère, etc. :

Ah ! que je suis heureuse de te revoir !
Ah ! quel malheur !
Ah ! que cela est beau !
Ah ! comment va-t-on faire ?

2. Eh ! expriment la surprise :

Eh ! toi ici !

3. Hein ? marque l'étonnement dans le discours familier :

Hein ? Qu'est-ce que tu dis ?

4. Hep ! est également d'un emploi familier. Il permet d'appeler :

Hep ! Tu viens ou pas ?

5. Ô exprime l'admiration, la douleur, etc. :

Ô toi que j'eusse aimée !
Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie !

6. Oh ! marque la surprise :

Oh ! Incroyable !

Partager

À voir également

Commentaires