De « La création du monde » à « Deucalion et Pyrrha »

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Les Métamorphoses > De « La création du monde » à « Deucalion et Pyrrha »

Cette séance consiste simplement à lire puis à résumer par écrit les différents récits lus pour en retenir l'essentiel.

1. La création du monde et la naissance de l’homme

Avant la création du monde, c’était le chaos : un ensemble grossier où tout était mélangé (le froid et le chaud, le lourd et le léger, le feu et la glace, etc.). La création du monde, par un dieu ou la nature elle-même, consiste alors à mettre de l’ordre, à séparer les éléments.
Enfin, l’homme est créé soit par le dieu créateur soit par le titan Prométhée. Celui-ci l’aurait façonné avec de la terre et de l’eau. Peut-être cette terre avait-elle conservé « des germes du ciel » datant du chaos.

2. Les quatre âges et le crime de Lycaon

L'âge d'or par Lucas Cranach l'ancien

Il y a quatre âges : l’âge d’or, d’argent, de bronze, puis de fer.
L’âge d’or est le premier âge, qui est une époque heureuse (printemps permanent, pas de crimes, pas de lois, pas de travail…). Puis différents maux apparaissent, et les choses empirent (c’est une décadence). Les crimes sont d’une telle abondance que Jupiter décide d’anéantir le genre humain.
Le roi des dieux raconte comment il a puni Lycaon qui avait égorgé sous ses yeux un homme qu’il a ensuite tenté de lui faire manger. Il le transforme en loup (Lykos désigne le loup en grec).

Lycaon par Hendrik-Goltzius

3. Le déluge

Jupiter a donc pris la décision de faire périr les hommes. Il créera ensuite « une nouvelle race d’hommes ».
Il pense tout d’abord foudroyer la terre, mais craint d’embraser le ciel et l’axe du monde. Le genre humain sera donc englouti sous les eaux.
Seuls Deucalion et Pyrrha, très respectueux des dieux, trouvent refuge sur le mont Parnasse.
Quand le roi des dieux voit que la terre est inondée et qu’il ne reste plus que le couple vertueux, il fait reculer les eaux.

Le déluge vu par Gustave Doré

4. Deucalion et Pyrrha

Ils consultent l'oracle du temple de Thémis pour savoir ce qu'il faut faire. La déesse leur demande de jeter derrière eux les os de leur grande mère. Indignés, ils refusent, mais Deucalion comprend finalement le sens des propos de la déesse : la terre est leur grande mère et les pierres sont ses os.
Ils jettent donc des cailloux. Ceux lancés par Deucalion se transforment en hommes, ceux par Pyrrha en femmes. Une humanité nouvelle est ainsi recréée, une humanité dure comme la pierre, « qui endure le travail et la fatigue ».

Deucalion et Pyrrha Deucalion et Pyrrha

Faire le contrôle sur cette séance

Partager

À voir également

Commentaires