Les calligrammes

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le départ > Les calligrammes

Qu’est-ce qu’un calligramme ?

Un calligramme est un poème dont les vers sont disposés de façon à former un dessin.

La petite auto

Naturellement, le texte et le dessin traitent tous deux du même sujet. Un texte en forme de cœur parle de cœur, un texte en forme de cigare parle de cigare, etc.

Un cigare Mon cœur
Pluie

Un mot de poète

Le mot « calligramme » a été inventé par le poète Guillaume Apollinaire au début du XXe siècle. Il a été forgé à l’aide des mots idéogramme et calligraphie.

L’idéogramme est un symbole graphique (un dessin en somme) représentant un mot ou une idée (c’est le sens de idéo- tandis que -gramme signifie « écriture, lettre »), tel qu’on en trouve aujourd’hui au Japon ou, auparavant, dans l’Égypte antique.

Hiéroglyphes
Source : Wikipédia

La calligraphie est l’art de bien former les caractères d’écriture. Le mot est composé de calli- qui veut dire « beauté » (comme dans callipyge) et du suffixe -graphie signifiant « écrire ». La calligraphie est donc la belle écriture (voyez donc cette petite vidéo sur l'art de la calligraphie).

Le mot «calligramme» évoque donc la beauté de l’écriture à la fois écriture poétique et dessin. D’autres écrivains, comme François Rabelais, avait déjà imaginé remplir un dessin par un poème, mais le poème ne dessine pas l’objet.

La dive bouteille

Au début, Guillaume Apollinaire avait d’abord appelé le calligramme «idéogramme lyrique».

Un poème lyrique

Avec ses calligrammes, Guillaume Apollinaire crée un « lyrisme visuel ». Sa poésie mêle la musique, la peinture et la littérature. Elle est le fruit d’une époque très riche qui invente de nouvelles formes d’art (le futurisme, le cubisme… ). Elle se fait aussi l’écho des découvertes scientifiques. Le poète s’étonne :

« Quoi ! on a radiographié ma tête. J’ai vu, moi vivant, mon crâne, et cela ne serait en rien de la nouveauté ? »

Cette période, qui est aussi celle de la guerre, met fin à une époque et en annonce une autre. C’est, entre autres, l’époque des surréalistes qui découvrent une autre réalité :

« Quand l’homme a voulu imiter la marche, il a créé la roue qui ne lui ressemble pas à une jambe. Il a fait ainsi du surréalisme sans le savoir. »

Partager

À voir également

Commentaires