Faut-il mettre un « t » ?

Vous êtes ici : Lettres > Cours > Faut-il mettre un « t » ?

Les élèves se demandent souvent s’il faut rajouter un « t » ici ou là. C’est bien ce qu’on fait lorsque l’on écrit : « A-t-on le temps de finir ? » ou « Je t’ai dit de venir ». Pour autant, est-il correct d’écrire « quand-t-il » ou « dit-t-il » ?

La réponse est non, mais l’on va voir d’où vient ce « t » qui provient d’une liaison, d’une lettre ajoutée (pour faire joli), ou d’un pronom élidé.

I - Les liaisons

Dans la phrase interrogative, en inversant le sujet et le verbe, on a souvent une liaison entre la terminaison du verbe et le pronom « il » :

Veut-il venir ?

On entend la lettre « t » lorsque un mot se terminant par la consonne «d» ou «t» (« quand », « prend ») est suivi d’un autre commençant par une voyelle :

Quand il pleut, on ne sort pas.

On remarque alors que la lettre « d » se prononce en fait « t » (on dit que le « d » s’assourdit).

Il n’y a donc aucun « t » à ajouter puisqu’il s’agit simplement d’une liaison :

Elle mit au monde un fils.

Prend-elle le train ?

II - Qu’est-ce que ce « t » ?

a) Un « t » pour faire joli

On ajoute un « t » quand deux voyelles se suivent. En effet, on ne dit pas « A il pris ses affaires ? », mais « A-t-il pris ses affaires ? ». Ce « t » n’a aucune signification, il est là pour faire joli à l’oreille (c’est ce qu’on appelle l’euphonie), car on n’aime pas que deux voyelles se suivent :

Aimera-t-il cette voiture ?

Parle-t-elle aussi souvent ?

b ) Un pronom personnel

Dans la phrase « Les enfants t’ont dit de l’apporter », il y a le pronom personnel « t’ » qui est en fait le pronom « te » élidé (sans le « e »). Ce pronom, comme « tu » ou « toi », désigne une personne. On pourrait réécrire, en mauvais français, la phrase ainsi :

Les enfants ont dit à toi de l’apporter.

Ce « t’ » est donc un pronom personnel équivalant à « toi » ou « à toi ».

Conclusion

Soit on ne met rien, ce n’est qu’une liaison (Veut-elle venir ?), soit on rajoute un « t » pour justement avoir cette liaison (Désire-t-elle venir ?), soit le « t » est un pronom personnel (Elle t’aime).

Partager

À voir également

Commentaires