L’accord du participe passé

Vous êtes ici : Lettres > Cours > L’accord du participe passé



Lire les principales règles

1. L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire « être »

Lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire « être », le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet :

Ils sont parvenus en territoire ennemi.

Attention Le participe passé employé sans l’auxiliaire « être » suit les règles d’accord du participe passé employé avec « être ».

Dévoués, les soldats se sont battus jusqu’à la fin.

Attention À la voix passive, le participe passé s’accorde également avec le sujet :

Une grande victoire a été emportée par la cavalerie.

2. L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire « avoir »

a) Lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire « avoir », le participe passé ne s’accorde pas avec le sujet :

Ils ont combattu dans de terribles conditions.

b) Lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire « avoir », le participe passé s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe :

Ils l’ont méritée, cette victoire.

Dans l’exemple ci-dessus, le participe passé « méritée » s’accorde avec le pronom personnel « l’ » (mis pour « la »). Ce pronom est placé avant le verbe, sa fonction est COD (Ils ont mérité la victoire), le participe passé s’accorde donc avec le pronom.

Le COD placé avant le verbe (on peut dire plus simplement et plus savamment antéposé) peut être :

- Un pronom personnel (voir l’exemple ci-dessus)

- Un pronom relatif :

L’évasion qu’ils ont tentée ne pouvait réussir.

(Demandez-vous : « Ils ont tenté quoi ? ». Il s’agit de l’évasion repris par le pronom relatif « que » dont la fonction est COD)

- Un nom précédé d’un déterminant interrogatif :

Quelles armes avez-vous prises ? Combien de balles ont-ils tirées ?

3. Cas particuliers

a) Les participes passés invariables

Le participe passé ne s’accorde pas avec le pronom personnel « en » même si celui-ci est COD :

Il en a remporté, des victoires !

Le participe passé des verbes « laisser » et « faire » suivi d’un infinitif ne s’accorde jamais :

Les prisonniers que le geôlier a fait évader ont été rattrapés.

Tous ces prisonniers, il les a laissé filer !

b) Les participes passés suivis d’un infinitif autre que « laisser » et « faire »

Ils s’accordent avec le sujet de l’infinitif si ce sujet est placé avant le verbe :

Le geôlier a libéré les prisonniers. Il les a regardés s’enfuir.

Ils ne s’accordent pas dans tous les autres cas :

Si le sujet du verbe à l’infinitif n’est pas exprimé, le participe passé « vu » ne s’accorde pas :

Les prisonniers qu’il a vu capturer étaient jeunes.

En effet, l’infinitif « capturer » n’a pas de sujet. De plus, « les prisonniers » est COD de « capturer » et non de « vu ».

c) Les verbes pronominaux

Pour faire simple et pour ne pas surcharger une leçon déjà longue, on dira que le participe passé des verbes pronominaux :

- s’accorde généralement si le pronom personnel « se » est COD (Les généraux se sont félicités ; L’infanterie s’est décidée à avancer.)

- ne s’accorde pas si le pronom personnel « se » est COI (Les militaires se sont échangé des lettres confidentielles.)

Partager

À voir également

Commentaires