RT Actu Blog Manuels Liens

Dictée 3 Barbe-bleue

Vous êtes ici : Lettres > Dictées > Dictées différenciées Dictée 3 Barbe-bleue



Source : Wikipédia

Voici trois dictées. Elles correspondent à trois niveaux différents : piste noire, piste rouge, piste bleue et verte. ⛷

  1. Choisis le niveau qui te convient.
  2. Écoute la dictée.
  3. Écris-la.
  4. Fais toutes les corrections que tu peux.

Mots qui te sont donnés : clé (pouvant s’écrire également « clef »), sablon, grès, fée.

⚫️ Dictée piste noire

Écoute la dictée

Écris la dictée

Voir la correction

Étant arrivée à la porte du cabinet, elle s’y arrêta quelque temps, songeant à la défense que son Mari lui avait faite, et considérant qu’il pourrait lui arriver malheur d’avoir été désobéissante. Mais la tentation était si forte qu’elle ne put la surmonter. Elle prit donc la petite clef, et ouvrit en tremblant la porte du cabinet. D’abord elle ne vit rien, parce que les fenêtres étaient fermées. Après quelques moments, elle commença à voir que le plancher était tout couvert de sang caillé, et que dans ce sang, se miraient les corps de plusieurs femmes mortes et attachées le long des murs. Elle pensa mourir de peur, et la clef du cabinet, qu’elle venait de retirer de la serrure, lui tomba de la main. Après avoir un peu repris ses esprits, elle ramassa la clef, referma la porte, et monta à sa chambre. Ayant remarqué que la clef du cabinet était tachée de sang, elle l’essuya deux ou trois fois, mais le sang ne s’en allait point. Elle eut beau la laver, et même la frotter avec du sablon et avec du grès, il y demeura toujours du sang, car la clef était Fée, et il n’y avait pas moyen de la nettoyer tout à fait : quand on ôtait le sang d’un côté, il revenait de l’autre.

🔴 Dictée piste rouge

Écoute la dictée

Écris la dictée

Voir la correction

Elle arriva à la porte du cabinet, et s’arrêta quelque temps. Elle songeait à la défense que son Mari lui avait faite, et pensait qu’il pourrait lui arriver malheur d’avoir été désobéissante. Mais la tentation était trop forte. Elle prit donc la petite clef, et ouvrit en tremblant la porte du cabinet. D’abord elle ne vit rien, parce que les fenêtres étaient fermées. Après quelques moments, elle commença à voir que le plancher était tout couvert de sang caillé, et que dans ce sang, se miraient les corps de plusieurs femmes mortes et attachées le long des murs. Elle pensa mourir de peur. La clef du cabinet, qu’elle venait de retirer de la serrure, lui tomba de la main. Elle la ramassa, referma la porte, et monta à sa chambre. Elle vit que la clef du cabinet était tachée de sang. Elle l’essuya deux ou trois fois, mais le sang ne s’en allait pas. Elle eut beau la laver, il y demeura toujours du sang, car la clef était Fée.

🔵 Dictée piste bleue

Écoute la dictée

Écris la dictée

Voir la correction

Elle arriva à la porte du cabinet, et s’arrêta quelque temps. Elle pensait qu’il pourrait lui arriver malheur d’avoir désobéi. Mais la tentation était trop forte. Elle prit donc la clef et ouvrit la porte en tremblant. D’abord elle ne vit rien, car les fenêtres étaient fermées. Puis elle commença à voir que le plancher était tout couvert de sang. Elle aperçut les corps de plusieurs femmes mortes. Elle pensa mourir de peur. Elle retira la clef de la serrure qui tomba de sa main. Elle la ramassa, referma la porte et monta à sa chambre. Elle remarqua que la clef du cabinet était tachée de sang. Elle l’essuya, mais le sang ne s’en allait pas, car la clef était magique

Dictée piste verte

Dictée à choix multiples

Recopie la dictée en choisissant, parmi les mots en gras, les bonnes réponses.

Elle arriva à/a la porte du cabinet, ait/et/est s’arrêta quelque temps. Elle pensait qu’il pourrait lui arriver/arrivé/arrivait malheur d’avoir désobéi/désobéie/désobéit. Mais la tentation était trop forte. Elle prie/pris/prit donc la clef et ouvrit la porte en tremblant. D’abord elle ne vit rien, car les fenêtres étaient fermées/fermer/fermait. Puis elle commença à voir que le planchet/planché/plancher était tout couvert de sang. Elle aperçut les corps de plusieurs femmes mortes. Elle pensa mourir/mourrir/mourire de peur. Elle retira la clef de la serurre/serrure/sérure qui tomba de sa main. Elle là/l’a/la ramassa, referma la porte et monta à sa chambre. Elle remarqua que la clef du cabinet était tachée de sang. Elle l’essuya, mais le sans/sang/sens ne sang/s’en/sens allait pas, car la clef était magique.

Partager

À voir également