La commedia dell’arte

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le Médecin volant > La commedia dell’arte

La commedia dell’arte
Source : Wikipédia

Commedia dell’arte est une expression italienne qui signifie théâtre de professionnels. C’est le théâtre des gens de l’art.
En effet, au XVIe siècle, les premières troupes professionnelles apparaissent et sont capables de tout jouer.
Elles connaissent un grand succès, mais c’est surtout grâce à la farce qu’elles se font remarquer. La commedia dell’arte devient synonyme de jeu masqué et improvisé ; les acteurs incarnent des personnages très reconnaissables (Arlequin ou Polichinelle par exemple).

Les personnages

MasqueLes acteurs portent un costume qui permet de les identifier très vite. Ils ont un masque (un demi-masque, en fait, qui cache le haut du visage). Le jeu d’acteur ne porte donc pas tant sur l’expression du visage que sur le corps.
Les personnages sont des types de toutes les régions d’Italie : de jeunes amants, des vieillards acariâtres, des valets malicieux, et même des femmes jouées par des femmes (1)...

Un jeu improvisé

Les acteurs ont une importance essentielle dans le spectacle. Ils ne font pas qu’interpréter un texte. Ils jouent et improvisent à partir d’un scénario, ce qu’on appelle un canevas (c’est-à-dire les grandes lignes de l’histoire qui n’est pas complètement écrite). Pour réussir ce jeu, les acteurs sont habitués à jouer ensemble. Les improvisations reposent sur des répliques, des recettes qu’on adapte aux réactions du public. S’enchaînent alors des sketchs qui mêlent acrobaties et danses.
Les comédiens jouent partout : dans la rue ou dans un palais, en privé ou en public.

Les lazzi

Ce sont des gags (créé pour le cinéma, ce mot anglais date de 1922), des plaisanteries en tout genre : jeux de mots, grimaces, grands gestes... C’est souvent un comique assez grossier.

Commedia dell’arte
Source : Wikipédia

Quelques liens

Notes :

1 - Les rôles de femmes sont traditionnellement joués par des hommes, car les femmes n'ont pas le droit de monter sur scène.

Partager

À voir également

Commentaires