RT Actu Blog Manuels Liens

Les figures de style

Vous êtes ici : Lettres > Lycée > Séquences (première) > Les figures de style

Définition

1. Afin d’en savoir davantage sur les figures de style et de parvenir à définir cette notion, regardez cette vidéo.

2. Après avoir vu cette vidéo, donnez votre propre définition de la figure de style.

Exercice de répérage

Voici quelques figures de style issues d’extraits de tragédies.

  1. Tout d’abord, trouvez quelle figure correspond à quel exemple.
  2. Puis essayez de définir la figure en examinant l’exemple donné.

Les figures

  1. Anaphore
  2. Antithèse
  3. Apostrophe
  4. Asyndète
  5. Énumération
  6. Épanorthose
  7. Euphémisme
  8. Hypotypose
  9. Hyperbole
  10. Litote
  11. Métaphore
  12. Oxymore
  13. Paradoxe
  14. Parallélisme
  15. Périphrase
  16. Répétition
  17. Synecdoque

Les exemples

A - « Dedans mon ennemi je trouve mon amant » (Le Cid)
B - « Je demande sa tête » (Le Cid)
C - « Il l’attaque, il le presse, il cède, il se défend » (Le Cid)
D - « La moitié de ma vie a mis l’autre au tombeau » (Le Cid)
E - « un horrible festin », « cet heureux sacrifice » (Iphigénie)
F - « Le ciel, le juste ciel » (Iphigénie)
G - « Un prêtre, environné d’une foule cruelle,
Portera sur ma fille une main criminelle,
Déchirera son sein, et d’un œil curieux,
Dans son cœur palpitant consultera les dieux ! » (Iphigénie)
H - « Quels flots de sang pour elle avez-vous répandus ?
Quel débris parle ici de votre résistance ?
Quel champ couvert de morts me condamne au silence ? » (Iphigénie)
I - « Jamais étoile, lune, aurore, ni soleil,
Ne virent abaisser sa paupière au sommeil » (Médée)
J - « Vous ne démentez point une race funeste » (Iphigénie)
K - « D'un juste châtiment il fait une injustice » (Médée)
L - « Barbare ! c’est donc là cet heureux sacrifice
Que vos soins préparaient avec tant d’artifice ! » (Iphigénie)
M - « Pleurez, pleurez, mes yeux, et fondez-vous en eau ! » (Le Cid)
N - « Mon père est mort, Elvire ; et la première épée
Dont s’est armé Rodrigue a sa trame coupée. » (Le Cid)
O - « J’ai voulu […],
Par un chemin plus lent descendre chez les morts. » (Phèdre)
P - « Un dragon, […]
Vomissant mille traits de sa gorge enflammée » (Médée)
Q - « Le ciel mit dans mon sein une flamme funeste. » (Phèdre)

Exercice 1

Retrouvez les figures de style étudiées dans les exemples ci-dessous.

  1. « À l’instant même, morbleu ! s’écria M. de Rênal ivre de colère, et cependant plus heureux qu’il ne l’avait été depuis douze heures. » (Le Rouge et le Noir)
  2. « Ton bras est invaincu, mais non pas invincible. » (Le Cid)
  3. [...] tu exècres ton temps et eux l’adorent ; tout est là. » (Là-bas)
  4. « Du boulevard du Temple à la barrière du Trône, une entaille ; puis de ce côté, une autre entaille, de la Madeleine à la plaine Monceau ; et une troisième entaille dans ce sens, une autre dans celui-ci, une entaille là, une entaille plus loin, des entailles partout. » (La Curée)
  5. « Croyez-vous, dit Candide, que les hommes se soient toujours mutuellement massacrés comme ils font aujourd’hui ? qu’ils aient toujours été menteurs, fourbes, perfides, ingrats, brigands, faibles, volages, lâches, envieux, gourmands, ivrognes, avares, ambitieux, sanguinaires, calomniateurs, débauchés, fanatiques, hypocrites et sots ? » (Candide)
  6. « L’Oiseau de Jupiter enlevant un Mouton,
    Un Corbeau témoin de l’affaire,
    [...]
    En voulut sur l’heure autant faire. (« Le Corbeau voulant imiter l’Aigle »)
  7. « Quelques heures après, quand Julien sortit de la chambre de madame de Rênal, on eût pu dire, en style de roman, qu’il n’avait plus rien à désirer. » (Le Rouge et le Noir)
  8. « Ce n'était pas un sot, non, non, et croyez-m'en,
    Que le Chien de Jean de Nivelle [...] » («Le Faucon et le Chapon »)
  9. « Mais voici de retour cette aimable inhumaine » (Cinna)
  10. « Vous me faites priser ce qui me déshonore,
    Vous me faites haïr ce que mon âme adore,
    Vous me faites répandre un sang pour qui je dois
    Exposer tout le mien et mille et mille fois. » (Cinna)
  11. [...] il récite des historiettes qui y sont arrivés ; il les trouve plaisantes, et il en rit le premier jusqu’à en éclater (Les Caractères)
  12. « Sur cette berge, deux hommes séparés par une certaine distance semblaient s’observer, l’un évitant l’autre. Celui qui allait en avant tâchait de s’éloigner, celui qui venait par derrière tâchait de se rapprocher. » (Les Misérables)
  13. « Ajoutez quelque fois, et souvent effacez » (Art poétique)
  14. « Déjà la nuit en son parc amassait
    Un grand troupeau d'étoiles vagabondes [...] » (« Déjà la nuit en son parc amassait »)
  15. « Elle, mon Dieu ! cette Flore qu’il avait vue grandir, cette enfant sauvage dont il venait de se sentir aimé si profondément. » (La Bête humaine)
  16. « Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu » (César)
  17. « Figure-toi Pyrrhus, les yeux étincelants,
    Entrant à la lueur de nos palais brûlants,
    Sur tous mes frères morts se faisant un passage,
    Et de sang tout couvert échauffant le carnage.
    Songe aux cris des vainqueurs, songe aux cris des mourants,
    Dans la flamme étouffés, sous le fer expirants.
    Peins-toi dans ces horreurs Andromaque éperdue » (Andromaque)

Exercice 2

Voici à présent de nouvelles figures. Saurez-vous les reconnaître ?

Chiasme, personnification, comparaison, gradation, antiphrase, antonomase, hypallage, prétérition.

  1. « J’admirais donc ce joyeux lever de soleil, si gai, si vivifiant, lorsque j’entendis quelqu’un monter vers la plateforme. » (Vingt mille lieues sous les mers)
  2. « Souffrez [...] Que je tremble pour vous quand vous tremblez pour moi [...] (Œdipe)
  3. « Ce grand innocent de Paris ! vois donc comme il est immense et comme il s’endort doucement ! C’est bête ces grandes villes ! Il ne se doute guère de l’armée de pioches qui l’attaquera un de ces beaux matins [...]. (La Curée)
  4. « Nous n’essaierons pas de donner au lecteur une idée [...] de ces dents désordonnées, ébréchées çà et là, comme les créneaux d’une forteresse, de cette lèvre calleuse sur laquelle une de ces dents empiétait comme la défense d’un éléphant. » (Notre-Dame de Paris)
  5. « [...] une telle huître contient quinze kilos de chair, et il faudrait l’estomac d’un Gargantua pour en absorber quelques douzaines. » (Vingt mille lieues sous les mers)
  6. « Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. Les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons, formaient une harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en enfer. » (Candide)

Exercice 3

À présent, classez les figures que nous avons vues dans les catégories suivantes et surtout donnez leur définition. Pour cela, aidez-vous du dictionnaire CNRTL, de Wikipédia ou de ce site.

  1. Figures de la ressemblance
  2. Figures du voisinage
  3. Figures de l’ordre des mots
  4. Figures de construction
  5. Figures du sens

Partager

À voir également