Les figures de style (Exercice 5)

Vous êtes ici : Lettres > Exercices > Troisième > Les figures de style (Exercice 5)
Dites si les exemples ci-dessous contiennent une comparaison, une métaphore, une personnification, une périphrase, une répétition, une énumération ou un oxymore.
Quand les exemples contiennent plusieurs figures, celle qui doit être trouvée est soulignée.

Besoin de relire la leçon sur la comparaison et la métaphore ou les autres figures ?
a - Va-t’en, chétif Insecte, excrément de la terre.
C'est en ces mots que le Lion
Parlait
un jour au Moucheron. (« Le Lion et le Moucheron » de Jean de La Fontaine)

La figure de style est .

b - Oh ! le souvenir ! le souvenir ! miroir douloureux, miroir brûlant, miroir vivant, miroir horrible, qui fait souffrir toutes les tortures ! (« La morte » de Guy de Maupassant)

La figure de style est .

c - Et l’heureux trépas que j’attends (Polyeucte, Corneille)

La figure de style est .

d - Oui, M. le curé, dit le geôlier à voix basse, et baissant la tête, comme un bouledogue [...] (Le Rouge et le Noir de Stendhal)
La figure de style est .

e - [...] les chants joyeux, les chansons pieuses, les soupirs fervents des pénitents, les éclats de rire de la gaieté, les plaintes, les cris de joies, les acclamations d’allégresse, les plaisanteries, la prière, remplissaient les airs d’un concert merveilleux et étourdissant. (Les Elixirs du Diable de E.T.A. Hoffman)

La figure de style est .

f - [...] elle [la lampe] jetait une sombre et lugubre lueur (Le Moine, Matthew Gregory Lewis)

La figure de style est .

g - Lui, il avait sur le visage je ne sais quelle expression de souffrance heureuse et céleste [...]. (Les Misérables de Victor Hugo)

La figure de style est .

h - [...] le sourire, c’est le voile sous lequel le cœur se cache pour mentir. (Pauline d’Alexandre Dumas)

La figure de style est .

i - L’envie, la jalousie, le dépit, la rage, me préparent les châtiments les plus cruels auxquels puisse être soumis un être de mon espèce [...] (Le Diable amoureux de Jacques Cazotte)

La figure de style est .

j - L'ennemi invisible et présent pesait sur eux de tout son poids formidable. Il était partout, maître de l'île, maître des demeures souterraines, maître des landes et des bois, maître de la mer environnante, maître des dolmens et des cercueils. (L'Île aux trente cercueils de Maurice Leblanc)

La figure de style est .