Les figures de style (Exercice 2)

Vous êtes ici : Lettres > Exercices > Troisième > Les figures de style (Exercice 2)
Dites si les exemples ci-dessous contiennent une comparaison, une métaphore ou une personnification.

Besoin de relire la leçon sur la comparaison et la métaphore ou les autres figures ?
a - Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin («Le pont Mirabeau» de Guillaume Apollinaire)

La figure de style est .

b - Le loup lui cria en adoucissant un peu sa voix : «Tire la chevillette et la bobinette cherra.» (« Le Petit Chaperon rouge » de Charles Perrault )

La figure de style est .

c - La blanche Ophélia flotte comme un grand lys («Ophélie» d’Arthur Rimbaud)

La figure de style est .

d - [...] il essayait de prendre un petit air innocent qui ressemblait à la grimace d’un vieux diable. (Voyage au centre de la terre de Jules Verne)

La figure de style est .

e - Elle me parut si charmante que moi, qui n’avais jamais pensé à la différence des sexes, moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et le retenue, je me trouvai enflammé tout d’un coup jusqu’au transport. (Manon Lescaut de l’abé Prévost)

La figure de style est .

f - Le Notus [un vent froid et violent] aux ailes humides prend son vol ; son visage terrible est voilé de ténèbres noires comme la poix ; sa barbe, chargée de brouillards ; l’eau coule de ses cheveux blancs ; sur son front siègent des vapeurs ; ses ailes et son sein ruissellent. (Les Métamorphoses d’Ovide)

La figure de style est .