Rédaction de Mathilde (Les points de vue)

Vous êtes ici : Lettres > Cours > Les points de vue > Rédaction de Mathilde (Les points de vue)

Sujet

Comme dans le début de Mme Bovary, racontez l'arrivée d'un élève dans votre classe. Celui-ci sera accompagné du principal venu le présenter.
Vous devrez écrire trois versions de cette histoire selon trois points de vue différents, le point de vue externe, puis interne et enfin zéro.

Point de vue externe

Le professeur parlait d'une voix si morne et soporifique que les élèves remarquèrent à peine un homme entrer dans la salle : ils ne levèrent même pas les yeux de leurs autres occupations pour le saluer.
- Bonjour, excusez-moi de vous interrompre, commença celui-ci, je vous amène un nouvel élève, voici Damien.
Les élèves commencèrent à s'animer.
- Je vous prie de l'accueillir comme il faut dans votre classe et de l'aider à s'intégrer, s'empressa de dire l'homme avant de repartir rapidement. Damien avait l'air étrange : il avait le visage vide d'expression et était vêtu de noir. Il n'était pas très grand, mais extrêmement maigre. À vrai dire, il ressemblait un peu à ces sortes de revenants effrayants que l'on voit dans certains films d'épouvante.

Point de vue interne

La leçon de maths de M. Torture était encore des plus ennuyeuses. J'étais en train de gribouiller un pingouin sur mon cahier d'exercice lorsque j'entendis M. Dubuisson frapper à la porte : personne n'avait besoin de le voir pour reconnaître ses cinq petits coups nerveux. C'est d'ailleurs pour cela que personne, mis à part M. Torture, ne fit un mouvement lorsque le proviseur entra. Il nous dit qu'un nouvel élève appelé Damien arrivait dans notre classe. Je me demandai pourquoi c'était dans notre classe qu'allaient tous les nouveaux. Il nous fit son discours habituel sur son intégration. J'en profitai pour observer Damien.
Il me faisait un peu peur : il avait l'air encore plus effrayant que tous les gothiques du lycée réunis. Damien, en plus de leurs vêtements sombres, donnait l'impression d'être mort. Je le trouvais vraiment bizarre. Le trente-quatrième élève de notre classe allait avoir du mal à se faire accepter.

Point de vue zéro

Tout était inactif dans la salle : les élèves qui rêvassaient, le professeur, M. Torture, qui récitait son cours d'une voix monotone tout en repensant à ses vacances aux Antilles. Il adorerait y retourner, là, à cet instant. Les pensées de chacun furent coupées par un son familier : tout le monde reconnut les cinq petits coups que donnait M. Dubuisson à la porte. Ce dernier entra avec la ferme intention d'être le plus bref possible. Il avait encore beaucoup de travail. Il présenta un nouvel élève, Damien, que tous les élèves dévisagèrent avec stupeur. Ce qu'ils ne savaient pas, c'est que derrière ce visage triste et tellement vide se cachait une personne qui était très joyeuse, autrefois. Mais cela, c'était avant que Damien ne perde toute sa famille dans un tragique accident. Il savait au fond de lui qu'il ne s'en remettrait jamais, et que ses nouveaux camarades n'essaieraient même pas de comprendre son passé. En effet, tous les élèves, et même M. Torture, étaient effrayés. Le proviseur venait de sortir. Damien était seul face à cette classe.

Partager

À voir également

Commentaires