Exercices de réécriture

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > En route pour le brevet > Exercices de réécriture

Exercice 1

Réécrivez le texte ci-dessous en remplaçant « je » par « nous ». Pensez à effectuer tous les changements nécessaires.

La nuit suivante, je reçus, dans ma cellule, la visite d'un des inquisiteurs qui causa longtemps avec moi du ton le plus sérieux, et sans aucune passion. Il me décrivit l'aspect atroce et révoltant sous lequel j'avais paru, depuis le premier moment, aux yeux du Saint-Office. Moine apostat, j'avais déjà été accusé de sorcellerie dans mon couvent ; dans une tentative pour me sauver, j'avais causé la mort de mon frère, que j'avais porté, par ma séduction, à seconder ma fuite ; enfin j'avais plongé une des premières familles du royaume dans le désespoir et la honte.

(Melmoth de Charles Robert Maturin)

Exercice 2

Réécrivez le texte ci-dessous en remplaçant « je » par « ils ». Pensez à effectuer tous les changements nécessaires.

Je suis revenu m’asseoir précipitamment sur ma paille, la tête dans les genoux. Puis mon effroi d’enfant s’est dissipé, et une étrange curiosité m’a repris de continuer la lecture de mon mur.
À côté du nom de Papavoine j’ai arraché une énorme toile d’araignée, tout épaissie par la poussière et tendue à l’angle de la muraille.

(Le Dernier jour d’un condamné de Victor Hugo)

Exercice 3

Réécrivez le texte ci-dessous en remplaçant les verbes conjugués au passé composé et au présent par des verbes conjugués au passé simple. Pensez à effectuer tous les changements nécessaires.

On m’a changé de cellule. De celle-ci, lorsque je suis allongé, je vois le ciel et je ne vois que lui. Toutes mes journées se passent à regarder sur son visage le déclin des couleurs qui conduit le jour à la nuit. Couché, je passe les mains sous ma tête et j’attends. Je ne sais combien de fois je me suis demandé s’il y avait des exemples de condamnés à mort qui eussent échappé au mécanisme implacable [...]

(L’Étranger d’Albert Camus)

Partager

À voir également

Commentaires