Les Cicones (ou Kikones)

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > L'Odyssée en peinture > Les Cicones (ou Kikones)

"Ulysse pillant la ville des Cicones" de Théodore Van Thulden

Première partie

Jusqu’à présent, la narration était menée à la troisième personne. Cela veut dire que Homère racontait les histoires d’Ulysse en utilisant le pronom personnel « il » pour désigner Ulysse :

« Mais lui, le divin Ulysse, loin de son pays et de sa femme, il était prisonnier de la nymphe Calypso qui brûlait d’en faire son époux.» (page 13)

Désormais, après avoir écouté l’aède Démodokos, Ulysse raconte lui-même sa propre histoire. La narration est donc maintenant menée à la première personne :

« Je suis Ulysse, fils de Laërte ; mes ruses sont connues de tous les hommes et ma gloire est montée jusqu’au ciel » (page 40).

Ulysse adore raconter des histoires : la sienne aux Phéaciens, celle de Personne à Polyphème. De retour à Ithaque, il contera ses « histoires mensongères » à sa femme, à son père. Il charmera le porcher Eumée qui l’écoutera pendant trois jours.

C’est donc chez les Phéaciens qu’est raconté le début de L’Odyssée. En un retour en arrière, Ulysse reprend l’histoire au début, en partant de Troie :

« Mais je vais te raconter le retour lamentable que me réserva Zeus à mon départ de Troie » (page 40).

S’ensuivent deux épisodes : les Kikones d’abord, les Lotophages ensuite.

Les Kikones

L’épisode des Kikones est l’histoire d’un pillage qui aurait pu rapporter beaucoup à Ulysse et ses compagnons si ces derniers n’avaient voulu rester :

« Alors j’ordonnai de fuir d’un pied rapide, mais ces grands gamins n’obéirent pas » (page 41).

Les Kikones reçoivent des renforts, et Ulysse et ses compagnons sont obligés de fuir, après qu’une soixantaine d’entre eux a péri.

Lire la deuxième partie

Partager

À voir également

Commentaires