Séance 4 Le retour

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > L'arbre sans fin de Claude Ponti > Séance 4 Le retour

Lecture analytique de la fin L’Arbre sans fin de Claude Ponti

L’Arbre sans fin est une histoire qui se termine bien. C’est un conte dont la construction est la même que celle des textes étudiés en atelier lecture.

a) Un dénouement heureux

Hipollène rentre chez elle après avoir affronté une dernière fois le monstre. Celui-ci se transforme en salade moisie, car l’héroïne n’a plus peur d’elle. En effet, le monstre personnifiait la peur de l’enfant face à l’inconnu. Forte de sa nouvelle expérience, Hipollène est devenue courageuse et grande comme sa mère, sa grand-mère et toutes ses ancêtres. L’Arbre sans fin est avant tout une histoire de femme.

b) Une histoire construite comme un conte

Le schéma narratif désigne la construction d'un récit en cinq étapes.

La première étape est la situation initiale. C'est le moment du récit où il ne se passe rien encore dans l'histoire. On a ensuite l'élément perturbateur. À ce moment, un événement (la mort de la grand-mère d'Hipollène, par exemple) va déclencher une série d'actions qu'on appelle les péripéties (le labyrinthe, la planète aux miroirs...). Enfin se succèdent l'élément de résolution puis évidemment la situation finale c'est-à-dire la fin du récit.

Exercice : retrouver les cinq étapes dans L’Arbre sans fin.

Partager

À voir également

Commentaires