Exercice : paronymes et homonymes

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > L'arbre sans fin de Claude Ponti > Exercice : paronymes et homonymes

1. Les mots en caractères gras ont été modifiés. Réécrivez (sur une feuille) le texte de façon à lui donner tout son sens. Veillez à ne pas commettre d’erreurs de copie ou d’orthographe !

Le lendemain patin, Hipollène se cache dans sa raison secrète. Elle a un gant trou dans son amour. Elle est triste, si triste tout entière qu'elle se transforme en larme. Et cette larme si triste tombe au travers de l'arbre sans faim. Elle tombe longtemps, entre les nouilles qui essayent d'être douces. Hipollène décime qu'elle est sur le sol. Près de la terre, entre les racines.

2. son, est, cette, près sont utilisés dans ce texte. Écrivez de plusieurs façons différentes ces mots.

Exemple :
cette pourrait s'écrire sept.

Faire la deuxième partie de l'exercice.

Partager

À voir également

Commentaires