Exercices : Les paroles rapportées

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > La lettre > Exercices : Les paroles rapportées

1. Rétablissez les majuscules et la ponctuation dans les phrases ci-dessous.

a) le roi demanda lisez ce petit madrigal que l'on m'a donné
b) lisez ce petit madrigal que l'on m'a donné demanda le roi
c) lisez demanda le roi ce petit madrigal que l'on m'a donné

2. La phrase soulignée

lisez demanda le roi ce petit madrigal que l'on m'a donné

À quoi sert la phrase soulignée ? Dites où est placée cette phrase.

3. Les paroles rapportées directement et indirectement

Lisez les deux phrases ci-dessous et répondez aux questions :

Le roi a demandé au maréchal : « Que pensez-vous de ce madrigal ? »

Le roi a demandé au maréchal ce qu’il pensait de ce madrigal.

a) Quelles différences remarquez-vous entre ces deux phrases ?
b) Laquelle rapporte des paroles directement ? Laquelle rapporte des paroles indirectement ? À quoi le voyez-vous ?

4. La transposition

Réécrivez les phrases ci-dessous de façon à obtenir des paroles rapportées directement.

Le maréchal affirme que le roi juge divinement bien de toutes choses.
Le roi dit qu'on lui apporte toutes sortes de poèmes.
Le roi a prétendu que celui qui avait fait le poème était bien fat.
Je pense que le roi ne connaît jamais la vérité.

Réécrivez les phrases ci-dessous de façon à obtenir des paroles rapportées indirectement.

Le roi lui a dit : « Lisez ce petit madrigal. »
Je lui ai demandé : « Que pensez-vous de ce poème ? »
Il m'a répondu sans hésitation : « C'est le poème le plus sot que j'ai jamais lu. »
Le roi a rétorqué : « J'ai écrit ce poème. »
Le maréchal demande : « Puis-je le relire ? »

5. Le dialogue

Ce petit dialogue a été mal écrit. Réécrivez-le en ajoutant tout ce qui lui manque (alinéas, tirets, guillemets, retour à la ligne).

Monsieur le Prince alla jusque dans sa chambre et lui dit : Vatel, tout va bien ; rien n'était si beau que le souper du Roi. Monseigneur, lui répondit-il, votre bonté m'achève ; je sais que le rôti a manqué à deux tables. Point du tout, rétorqua Monsieur le Prince, ne vous fâchez point : tout va bien.

Partager

À voir également

Commentaires