Dictée

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > La lettre > Dictée

Les mots en caractères gras sont écrits au tableau.

À Paris, lundi 5 février 1674.

L'archevêque de Reims revenait hier fort vite de Saint-Germain, c'était comme un tourbillon ; il croit bien être grand seigneur, mais ses gens le croient encore plus que lui. Ils passaient au travers de Nanterre, tra tra tra ! Ils rencontrent un homme à cheval, gare, gare. Ce pauvre homme veut se ranger, son cheval ne veut pas ; et enfin le carrosse et les six chevaux renversent cul par-dessus tête le pauvre homme et le cheval, et passent par-dessus, et si bien par-dessus, que le carrosse en fut versé et renversé ; en même temps l'homme et le cheval au lieu de s'amuser à être roués et estropiés, se relèvent miraculeusement, remontent l'un sur l'autre, et s'enfuient et courent encore, pendant que les laquais de l'archevêque et le cocher, et l'archevêque même, se mettent à crier : Arrête, arrête ce coquin, qu'on lui donne cent coups ! L’archevêque, en racontant ceci, disait : «Si j’avais tenu ce maraud-là, je lui aurais rompu les bras et coupé les oreilles.»

Mme de Sévigné

Partager

À voir également

Commentaires