Les figures de style dans Le Roman de Renart

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le roman de Renart > Les figures de style dans Le Roman de Renart

Qu'est-ce qu'une figure de style ?

Une figure de style est une façon de jouer sur les mots, de les utiliser afin d’exprimer une idée ou une réalité pour que celles-ci nous paraissent plus évidentes, plus compréhensibles voire plus belles.

Ainsi, par exemple, l’hyperbole (figure de l’exagération) impose avec force l’idée d’un travail long et pénible : « J’ai mis 50 ans à faire mon travail ».

Dans le Roman de Renart, nous avons relevé différentes figures de style telles que l’hyperbole, l’euphémisme, la comparaison, la métaphore, la périphrase, la personnification, l’énumération et l’antithèse.

1. L’hyperbole

C’est une exagération.

Exemples : une « grande guerre, qui ne finira jamais »
Voir séance 1

« Jadis les Troyens n'eurent pas autant de joie quand ils firent entrer Hélène dans leur ville, que n'en témoignent Brun l'ours, Tiecelin le corbeau, Tybert le chat, Chantecler le coq et Rooniaus le mâtin quand ils virent la défaite de Renart. »
Voir le séance 8

2. L’euphémisme

Cette figure consiste à retirer d’une idée ce qu’elle peut avoir de choquant. Ainsi on dira « Il est parti » ou « Il nous a quitté » pour « Il est mort ».

Exemple : Renart « la pressa dans ses bras » (l’expression désigne en fait un adultère).
Voir la séance 6

3. La comparaison

C’est un rapprochement entre deux choses effectué par un mot de comparaison (« comme », « pareil à », « tel que », etc.).

Exemple : Renart « paraît aussi ferme qu'un château défendu par de hautes murailles »
Voir la séance 8

4. La métaphore

C’est une comparaison dans laquelle l’outil de comparaison aurait disparu (lire le cours sur la comparaison et la métaphore).

Exemple : les poissons qui « crèvent » les paniers ; « la robe de Renart » (le mot robe ne désigne pas ici un vêtement féminin, mais la fourrure de l’animal).
Voir la séance 4

5. La périphrase

Cette figure consiste à désigner en plusieurs mots ce qu’on pourrait dire en un mot.

« la grande eau salée » est un groupe nominal qui désigne la mer. C’est donc une périphrase.
Voir séance 1

6. La personnification

Ce procédé consiste à attribuer aux animaux ou aux choses un comportement, des pensées ou des sentiments humains.

Exemple : « L’autre [le corbeau], qui veut absolument emporter le prix du chant, s’oublie tellement que, pour mieux filer le son, il ouvre peu à peu les ongles et les doigts qui retenaient le fromage et le laisse tomber justement aux pieds de Renart.»
Voir la séance 2

7. L’énumération

Cette figure consiste à énumérer des mots ou des groupes de mots. On parle également d’accumulation.

Exemple : « Je ne vois ici que riches campagnes, belles prairies, plaines riantes, forêts toujours vertes ; ici, les grasses brebis, des chèvres, des agneaux comme on n'en voit pas chez vous ; ici, vingt fois plus de lapins, de lièvres et d'oisons que vous n'en pourriez compter. » Voir la séance 7

8. L’antithèse

Cette figure rapproche deux termes opposés.

Exemples : « Il descend, Renart beaucoup plus léger s'élève dans la même mesure », « quand vient l'un s'en va l'autre ».
Voir la séance 7

Et pour finir

Partager

À voir également

Commentaires