Ma bohème

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le départ > Ma bohème


Source : Wikipédia

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot (1) aussi devenait idéal (2) ;
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal (3) ;
Oh ! Là ! Là ! que d'amours splendides j'ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
- Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou (4).

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !

Arthur Rimbaud, Poésies

Notes :

1 - le paletot est un vêtement de dessus, généralement assez court, boutonné devant.
2 - Idéal signifie que le paletot est tellement usé qu’il est semblable à une idée.
3 - Le féal est un ami dévoué et fidèle.
4 - Le frou-frou est le bruit léger produit par le frôlement ou le froissement d’une étoffe soyeuse.

Questions

S’en aller

1. Relevez, dans le premier vers, les pronoms personnels désignant le poète.

2. Dans le premier vers toujours, dites dans quel état d’esprit semble se trouver le poète. À quel mot le voyez-vous ?

3. Comment sont ses vêtements ? Relevez deux exemples.

4. Relevez le champ lexical de l’errance.

5. Quels sont les sentiments du poète une fois qu’il est parti ? Justifiez votre réponse en relevant, dans l’ensemble du poème, les mots qui le montrent, mais aussi en examinant la ponctuation.

6. Le poète a-t-il une destination ? Justifiez votre réponse.

7. Que signifie la phrase « Mon auberge était à la Grande-Ourse » ? Quelle figure de style a-t-on ? Pourquoi employer ici cette figure ?

8. Qu’est-ce que la bohème ? Cherchez dans le dictionnaire un mot de la même famille.

Un voyage poétique

9. Qu’est-ce que le poète Petit-Poucet sème ?

10. Comment appelle-t-on, dans la deuxième strophe, des mots appartenant à la phrase précédente, mais rejetés dans le vers suivant ?

11. Relevez, dans l’ensemble du texte, le champ lexical de la poésie.

12. Combien y a-t-il de phrases dans les deux tercets ?

13. Qu’est-ce qu’une lyre ? Comment le poète la fabrique-t-il ?

Rédigez

À la façon d’Arthur Rimbaud, exprimez votre joie en utilisant cette tournure : « Oh ! Là ! Là ! que d'amours splendides j'ai rêvées ! »

Exemple : J’ai reçu de splendides cadeaux. → Oh ! Là ! Là ! que de splendides cadeaux j’ai reçus !

a - J’ai visité de nombreux pays.

b - Nous avons dégusté des plats délicieux.

c - Nous avons rencontré des gens fantastiques.

d - Il a lu des livres passionnants.

Réécriture

Réécrivez ces vers en remplaçant « je » par « nous ».


Le poète Paul Verlaine, qui a fait ce dessin, appelait son ami « l’homme aux semelles de vents ».
D’après votre lecture de « Ma bohème », que signifie cette expression ?
Source : Wikipédia

Partager

À voir également

Commentaires