Le roman médiéval (leçon 2)

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le chevalier > Le roman médiéval (leçon 2)

Le roman

À l’origine, le mot « roman » désigne la langue que l’on parlait au XIIe siècle dans le nord de la France. Le mot roman est donc synonyme d’ancien français.
Un roman désigne un ouvrage écrit en langue romane (et non en latin). Yvain ou Le chevalier au lion de Chrétien de Troyes est donc un roman puisqu'il est écrit en roman. À cette époque, le roman est écrit en couplet d’octosyllabes à rimes plates (aa, bb, cc, etc.).
Contrairement à la chanson de geste, le roman est un texte destiné à être lu à voix haute, et non au chant.

Chrétien de Troyes (né en 1135)

On ne sait pas grand-chose de cet écrivain sinon qu’il est l’auteur de cinq romans dont Lancelot ou Le chevalier de la charrette, Perceval ou le Conte du Graal. Ce clerc (un homme d’église) originaire de la ville de Troyes a puisé son inspiration dans la matière de Bretagne.

La matière de Bretagne

La matière de Bretagne désigne les récits dont les héros sont Arthur, Guenièvre, Merlin et de nombreux chevaliers (Yvain, Gauvain, Lancelot...).
Chrétien de Troyes invente le héros quittant la cour du roi Arthur et ses chevaliers (regroupés autour de la Table ronde) pour partir à l’aventure dans des lieux périlleux (forêts, châteaux merveilleux). L'aventure permet au chevalier de prouver sa valeur et de conquérir la femme qu'il aime.

La belle dame sans merci (Waterhouse)

Partager

À voir également

Commentaires