La Chanson de Roland en ancien français

Vous êtes ici : Lettres > Séquences > Le chevalier > La Chanson de Roland en ancien français

La Chanson de Roland en ancien français

Exercice 1

a - Lisez les cinq premiers vers du texte en ancien français (aidez-vous de la traduction en français moderne).
b - Relevez les mots que vous reconnaissez, et dites quelles différences vous remarquez, quels mots de la même famille vous connaissez.
c - Ce texte est-il écrit en prose ou en vers ? Justifiez votre réponse.

La Chanson de Roland

Exercice 2

Lisez la laisse ci-dessous en ancien français, puis complétez le texte traduit en français moderne.

Ancien français

« Cumpainz Rollant, l’olifan car sunez :
Si l’orrat Carles, ferat l’ost returner,
Succurrat nos li reis od tut sun barnet. »
Respont Rollant : « Ne placet Damnedeu
Que mi parent pur mei seient blasmet
Ne France dulce ja cheet en viltet !
Einz i ferrai de Durendal asez,
Ma bone espee que ai ceint al costet :
Tut en verrez le brant ensanglentet.
Felun paien mar i sunt asemblez :
Jo vos plevis, tuz sunt a mort livrez. » (Laisse LXXXIV)

Français moderne

« Roland mon ... , sonnez l’olifan :
Ainsi ... l’entendra, il ... revenir l’armée,
Il nous ... avec tous ses barons. »
Roland ... : « Ne plaise à Dieu
Que mes ... ... ... soient blâmés
Et que ... France tombe dans le mépris !
Mais je frapperai de Durendal avec force,
Ma ... ... que j’ai ceinte au ... :
Vous en verrez la lame tout ... .
Les félons ... se ... ... pour leur malheur.
Je vous le jure, ... ... livrés à la mort. »

Manuscrit d'Oxford

Le Manuscrit d'Oxford

Partager

À voir également

Commentaires