dictionnaire et traducteurs

Alice au pays des merveilles

Vous êtes ici : Lettres > Lecture > Alice au pays des merveilles adapté de Lewis Caroll

Aujourd'hui j'aimerai vous parler de ce beau livre publié aux éditions du Seuil jeunesse. Il présente cette particularité de n'être pas seulement à lire mais aussi à voir, à toucher même tant il exerce une certaine fascination. En effet, lorsqu'on ouvre l'ouvrage, se déplient toutes sortes de figurines, de paysages qui correspondent à de savants découpages et pliages de papier. Je suppose qu'on est alors proche de ce qu'on appelle l'origami. Cette photo vous en donnera un vague aperçu.

Bien évidemment, je suis particulièrement désolé d'imposer à votre vue un si mauvais cliché et ceux qui avaient encore quelque doute quant à mes capacités à prendre une photo correcte sont désormais convaincus que non. Ce ne serait pas très grave si cela ne donnait, c'est le cas de le dire, une très mauvaise image du livre, qui est bien plus beau que cela en réalité.

On le feuillette donc, on déplie çà et là des pliages, celui-là même que vous apercevez dans l'angle droit de la photo ci-dessus. Lorsque l'on ferme un œil et que l'on se met au dessus, on y voit Alice tomber après qu'elle a couru après le lapin. C'est vraiment très réussi (voir ci-dessous).

Enfin sur chaque page de gauche, est placée une sorte de petit livret dans lequel se niche le texte à lire et qui lui aussi recèle un petit pliage à chaque page. Ils sont très beaux quoique moins impressionnants que ceux que l'on trouve dans les pages qui contiennent ces petits livrets. Ce qui est amusant, c'est que le lecteur redevenu enfant peut s'amuser à faire bouger tout cela et à faire opiner du chef tel ou tel personnage, ou encore à faire jouer Alice et son flamant rose. Il faut quand même observer que l'ensemble est tout de même fragile et qu'il vaut donc mieux éviter de laisser l'ouvrage entre les mains indélicates du cadet.

Pour finir, j'avouerai que je ne me souviens plus très bien du texte de Caroll. Je vais toutefois m'empresser de relire mon vieil exemplaire édité chez Jean-Jacques Pauvert. Il est vieux et abîmé, ma fille aînée le trouve moche mais je l'aime beaucoup et en parlerai dès que je l'aurai fini. Quant au texte proposé dans l'ouvrage publié au Seuil, eh bien! c'est une adaptation après tout. Je regrette seulement que soient passées quelques vilaines erreurs du type "de plus en plus pire" (au début) et à la fin "un grand plat de tartres", erreur qui ne messied pas dans un tel ouvrage, surréaliste avant l'heure.


Partager

Commentaires