Les verbes défectifs

Vous êtes ici : Lettres > Cours > Conjugaison > Les verbes défectifs

Les verbes défectifs ont une conjugaison incomplète (certaines personnes, certains temps ou certains modes manquent).

C’est le cas des verbes unipersonnels qui ne peuvent s’employer qu’à la troisième personne comme les verbes météorologiques qui n’ont ni impératif ni participe présent :

geler, neiger, pleuvoir, venter…

C’est également le cas des verbes ci-dessous.

chaloir
On l’emploie dans l’expression peu me chaut (peu m’importe).

falloir
On l’emploie à la troisième personne uniquement (il faut, il fallait, il faudra…)

avérer
On ne le trouve qu’à l’infinitif ou au participe passé (c’est un fait avéré).
La forme pronominale (s’avérer) est plus fréquente : ses craintes s’avèrent fondées (s’avérer = être vrai, confirmé).

advenir
Synonyme d’arriver, se produire, ce verbe ne s’emploie guère qu’à la troisième personne (quoi qu’il advienne, advienne que pourra).

choir
Ce verbe est synonyme de tomber. On ne l’emploie plus que dans la célèbre formule Tire la chevillette et la bobinette cherra (dans le Petit chaperon rouge). S’il se conjugue à toutes les personnes (je chois, tu chois, il choit…), son emploi est archaïque (c’est-à-dire vieux).

faillir
Rarement employé à l’infinitif (faillir à son devoir) au sens de faire défaut, manquer, ce verbe n’a ni présent, ni imparfait. En revanche, il existe à toutes les personnes (j’ai failli manqué le train, nous avons failli…).

gésir
Ce verbe (signifiant être couché, étendu sans mouvement) n’existe qu’au présent (je gis, tu gis, il gît, nous gisons, vous gisez, ils gisent) et à l’imparfait (je gisais, tu gisais, etc.) et au participe présent (gisant). L’expression ci-gît est cependant très usitée dans les cimetières.

ouïr
Du latin audire (audio), ce verbe signifie entendre, écouter. On ne le trouve qu’à l’infinitif ou au participe (j’ai ouï dire…) voire à l’impératif (oyez).

Partager

À voir également

Commentaires