Le Store perdu

Au jour d’aujourd’hui (j’ai toujours rêvé d’écrire cette horreur), mon manuel n’a toujours pas réintégré l’iTunes store. J’ai enlevé les mots «libre» et «gratuit» puis «iPad». J’ai ajouté le titre qui manquait, mais rien ne se passe. Il faut dire que c’est dimanche. Alors même le web 2.0, fût-ce celui de Cupertino, profite du jour du Seigneur.

Dans mon attrition, je suis allé errer là où jadis j’avais une place avant d’en être chassé. Je suis allé dans le Store perdu. Et j’ai contemplé les zibooks qui, ont encore le privilège de trôner sur les étagères du magasin en ligne. La curiosité (enfin… une intention maligne) me pousse à en télécharger quelques-uns réalisés par Apple.

Je commence par iPad Guide de l’utilisateur. Et ô stupeur ! Comment !? Celui-là a le droit d’afficher iPad sur sa couverture ? Et moi non !?

iPad Guide de l'utilisateur
Par ailleurs, on se souvient que je devais rectifier un titre manquant. J’avais osé laisser «Titre du livre» que je n’avais pas remplacé par le véritable titre du livre.

Mail d'Apple

Dans mon précédent billet, j’avais évoqué les velléités suicidaires qui s’étaient emparées de moi après un tel manquement. Mais que vois-je en ouvrant le zibook d’Apple ? «Title page» ? Mon Dieu, chez Cupertino, ils auraient fait la même erreur que moi ? Non ????

Acceptable :
Title page

Pas acceptable :
Titre du livre

Retirez-moi tous ces zibooks que nous ne saurions voir ! Que la fameuse «expérience utilisateur» reste pure ! Profitez-en pour virer tout ce qui contient des fautes d’orthographe, tout ce qui fait hurler le typographe un peu vétilleux. Il ne restera pas grand-chose.

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Voilà un livre magnifique, riche qui donne envie de lire. Quel beau travail!
    Bravo!

  2. « Je commence par iPad Guide de l’utilisateur. Et ô stupeur ! Comment !? Celui-là a le droit d’afficher iPad sur sa couverture ? Et moi non !? »

    Sans vouloir défendre Apple pour vis a vis de leur comportements liberticides, profondément anti-concurrentiels et déloyaux; Nous n’avons pas le luxe qu’ils peuvent s’offrir : il nous faut rester honnête. Nous n’avons certainement pas des centaines (miliers?) d’avocats et d’experts en marketing/communication pour défendre et promouvoir notre image.

    Pour cette raison, il faut éviter de saisir n’importe quel prétexte (surtout fallacieux) pour les critiquer, au risque de perdre (oui, je sais, c’est un comble; mais c’est la réalité, malheureusement) toute crédibilité.

    Dans ce sens, je recommenderais à l’auteur d’éditer ou de retirer ce billet :

    1. Je suis allé sur le store apple pour voir ce qu’il en était à la source (l’image ne montre pas la description entière). Et il s’avère qu’il s’agit d’un manuel d’utilisation de l’iPad, et non pas POUR l’iPad. Cette nuance change tout : l’iPad est ici le SUJET du « livre », et non son support. En conclusion, cet ouvrage ne contrevient aucunement à la règle qu’ils vous ont imposé.

    2. Le contenu de la table des matière fait mention de la page 1 (couverture) du « livre », qui se trouve s’apeller « Title page » dans la Table des Matières (T.d.M). Il s’agit ici d’un élan assez évident de perfectionnisme; qui n’a rien à voir avec un oubli ou une erreur. Là encore, cela ne contrevient pas avec la regle imposée.

    Donc oui, c’est naturel et bien fondé de haïr (le mot est faible) les responsables de chez Apple pour bien des raisons; mais les raisons invoquées ici sont fausses. Dommage. 🙂

    My two cents…

  3. ERRATA, Précédent commentaire:
    (Si l’auteur lit ce billet, je lui serais gré de bien vouloir corriger les coquilles que je mentionne ci-dessous)

    ligne trois (3) : il faut lire « Sans vouloir défendre Apple vis a vis » et non « Sans vouloir défendre Apple pour vis a vis »
    avant dernier paragraphe, dernière ligne : il faut lire « cela ne contrevient pas à la regle imposée. » et non « cela ne contrevient pas avec la regle imposée. »

  4. Oh ! là ! là ! Je ne hais personne, moi ! Pas même Apple ! Cette histoire m’a hérissé le poil, mais c’est tout. Rien de plus. C’est même arrangé. Cela dit, je reparlerai de tout cela, pour préciser les choses.
    Au reste, on ne va pas ergoter. On peut dire iPad ou on ne peut pas. Quant à « title page », voilà un élan de perfection à peine perceptible dans un livre en français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *